Avertir le modérateur

05/12/2011

Première excursion

La nuit est super bruyante. La veille, ils ont vu Thomas, le plus vieil éléphant de la forêt, un visiteur familier du camp. Moi cette nuit j’entends plutôt les canards dans le ruisseau qui discutent fort. Je rêve d’un permis de chasse… A l’aube les abeilles reprennent leur bourdonnement, mauvaise nuit pour moi malgré le relatif confort de nos carbets.

Ça va mieux ce matin, on va repérer un site sur le baï et tenter de trouver une position de caméra plus près des éléphants et des gorilles. Une heure et demie de sentier à venir. Il faut mettre l’équipe en marche, nous étions tous KO hier soir. Donner un but simple, une manière surtout de commencer à infuser en forêt. Dès les premiers pas sur la piste, nous sommes bouleversés par la taille des arbres qui nous entourent. Comment avons-nous fait pour ne pas les voir hier, ils sont énormes, puissants, tranquilles. C’est aussitôt mille idées d’images qui fusent, nous faisons 50 mètres en une demie d’heure. La forêt est sublime. Il y a des colosses qui luttent entre eux, un arbre énorme pris en étaux par un figuier étrangleur qui l’étouffe, la scène toute végétale qu’elle soit est pathétique, le colosse est condamné. Je prends des points GPS : l’arbre aux singes, l’arbre aux frottis d’éléphants, les lianes. Un plan de bataille se met en route : demain matin Cédric et Benjamin commenceront à acheminer des cordes ici. Il nous tarde de grimper dans les bras de ces géants, les embrasser sur les joues. Des configurations de tournages se profilent pour le film. Pendant que nous faisons des plans sur la comète, des singes font les acrobates au-dessus de nos têtes. On repart, tout le monde sourit, Cédric remarque «là ça va mieux, je préfère vous voir comme ça».

Depuis 5 minutes, ça sent le gorille, cette odeur de fauve tenace que l’on a apprise à reconnaître hier. Notre colonne est silencieuse. Un aboiement, un énorme dos-gris nous charge, jaillissant du feuillage. Comme des poussins effarés nous nous regroupons autour de James, notre guide, qui lui aussi fait de l’intimidation, tapant sur les branches avec sa machette. C’est la consigne apprise hier, ne jamais fuir, faire corps, faire face… Ça marche, le gorille fait demi-tour en bougonnant.

Ça discute ferme ensuite, notre premier gorille à tous, on parle de trouille, de joie, de chance.

Demain, on reprendra le même chemin, nous sommes maintenant au pays des arbres.

Luc Jacquet

 

laplateforme.jpg

© Jake Bryant / envirofoto.com

Publié dans Blog , Film , Luc Jacquet , Photos | Commentaires (0) | Écrit par audrey |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu